Perceval Blondépi

Favori et esclave de Sagelish Lyarth

Description:
  • Age : 21
  • Race : Humain
  • Statut : Esclave
  • Apparence : Les cheveux blonds allant vers le chatain clair et des yeux très bleus. Assez svelte, il est richement habillé, engoncé dans des habits taillés sur mesure et dont il ne semble pas avoir l’habitude. Il porte les cheveux longs, généralement attachés en catogan et rasé de frais la plupart du temps, autrement, il porte une barbe bien taillée. Ses habits ne lui permettant pas de grands gestes, et gare à lui si une couture se déchire, il ne fait donc que de légers mouvements qui ont l’avantage d’être au moins assez gracieux.
  • Royaume : Terres Veuves
  • Domaine : Orécaille

Contacts :

Bio:

Perceval était l’aîné d’une famille de paysans tout ce qu’il y a de plus modeste. Mais sa beauté déjà tout jeune pouvait le promettre à une place bien plus haut placée quand il atteindrait l’âge qu’il faut et que la maîtresse de domaine porterait son choix sur Blondépi. Arrivé à la puberté, il reçut donc une petite éducation pour pouvoir, si le sort le choisit, tenir un petit rôle dans la politique de la maîtresse de domaine. Bien entendu, il n’était pas le seul en lice et, lorsque le moment fut venu d’être choisi, 5 autres concurrents pouvaient facilement rivaliser de beauté avec le jeune Perceval.

Sagelish a décidé semble-t-il de le choisir pour ses bonnes manières, qui firent pencher la balance. Ou peut-être à cause de ses serpents qui ont semblé accorder peut-être un certain intérêt au jeune homme. Ce qui, d’ailleurs, le fit frissonner, l’on ne sait que trop bien ce qu’ils font aux hommes qui partagent la couche de Sagelish. Mais… aussi, cela voudra dire, justement, partager sa couche…

Il fut ramené à la demeure de Sagelish et tenta, le long du trajet, de se distinguer, ce qui amusa la maitresse de domaine plutôt que l’impressionner.

Une fête fut donnée pour fêter le nouveau choix de Sagelish, et c’est pour la première fois qu’il porta une tenue d’apparat. Ce qu’il portera certainement à présent, pour le reste de ses jours. Ces tenues coupées, qui ne permettent aucun mouvement. Il se sent presque comme un objet décoratif, bien coiffé, bien habillé, à qui l’on ne demande que de plaire à la maitresse de domaine.

Il eut tout de même l’occasion de recevoir une éducation plus poussée, afin d’apprendre à bien se comporter en société, tenir ses manières et paraitre moins… provincial. Bien que tout le monde sache très bien d’où il vient et pourquoi il est là, ce qu’ils ne manquent pas de lui faire ressentir.

Sagelish, elle, reste une “compagne” étonnamment assez douce, lorsqu’il sait se faire apprécier, mais beaucoup plus cassante, lorsque son humeur est changeante, et ne parlons pas de ses colères… la douleur reste bien des semaines, les mots eux, restent encore bien plus longtemps.

Perceval Blondépi

Agone, éclats sanglants ADream